Spécialités Locales

La Tradition culinaire pour le plaisir de vos papilles...

La flamiche aux poireaux est une spécialité culinaire de la Picardie.

La flamiche aux poireaux est fabriquée avec de la pâte feuilletée, des poireaux, du bouillon de viande, du beurre, un œuf plus un jaune d’œuf, de la crème épaisse, sel, poivre, muscade et un jaune d’œuf pour dorer la pâte.

La pâte est posée dans une tourtière, on y verse le velouté de poireau et on recouvre avec un cercle de pâte, badigeonné de jaune d’œuf.

Le macaron d’Amiens est une spécialité picarde à base de pâte d’amande d’œufs et de miel dont la renommée remonte au XVIe siècle.

Le macaron fut introduit en France par Catherine de Médicis. Il devint une spécialité culinaire de la ville d’Amiens dès le XVIe siècle.

Le macaron d’Amiens connaît aujourd’hui un succès certain en France, comme en témoigne le Grand Prix de France des Spécialités régionales obtenu en 1992, lors du Salon international de la Confiserie.

La ficelle picarde a été créée dans les années 1950 à Amiens par le cuisinier Marcel Lefèvre. Durant la foire exposition de la Hotoie à Amiens un repas était servi aux notables du département. Les restaurateurs réputés de la ville étaient invités à l’élaboration du menu. C’est à cette occasion qu’est née la ficelle picarde.

La recette originale de la ficelle picarde est protégée par la Confrérie des compagnons de la ficelle picarde et les compagnes de la rabotte picarde…

Le gâteau battu est une spécialité régionale de la Picardie, notamment de la Somme. Il s’agit d’un type de viennoiserie, apparentée à la brioche.

Le gâteau battu, riche en jaunes d’œufs et en beurre, est de forme haute et cylindrique. Il est généralement confectionné avec une douzaine d’œufs.

Son nom dérive de son mode de préparation : la pâte est en effet battue à la main de manière prolongée, ce qui permet d’obtenir une consistance légère à la cuisson.

C’est dans la dernière partie du xixe siècle qu’il s’implante dans la cuisine picarde et reçoit son nom actuel. Couramment servi lors des fêtes de village, ou des grandes fêtes familiales, telles que les baptêmes et les communions, il est reconnu spécialité régionale de la Picardie en 1900.

Dès le printemps, la Baie de Somme voit ses pêcheurs partir à la cueillette de la salicorne dans les marais salants. Sorte de légume de mer, petite plante qui se terre dans les coins salés et fait le bonheur des gourmands !

Petit légume de mer aux allures de plante, la salicorne fait le bonheur des pêcheurs à pied en Baie de Somme. Cette région est le premier bassin de production de cette plante aux courbes étranges.

Des pêcheurs à pieds disposant d’une licence officielle les permettant de cueillir cette plante verte. Le printemps venu, on les voit partir à la cueillette de bonne heure le matin. Avec un petit couteau, accompagné du traditionnel panier épuisette, il coupe la salicorne au ras du sol. La récolte se concentre sur les jeunes pousses de salicorne, plus faciles à couper car ses rameaux ne sont pas encore durcis par le temps et surtout meilleur à déguster.

La Colvert est une bière blonde de garde de fermentation basse. De type lager, elle est brassée à partir de différents types de malts et infusée au houblon des Flandres.

Forte et équilibrée, sa légèreté au palais permet d’apprécier tous ses arômes et sa grande finesse. C’est une bière qui s’apprécie en dégustation mais également accompagnée d’un plat du terroir ou de fromage.

Emblématique de la vallée de la Somme, cette bière évoque la nature et le terroir avec le canard Colvert si caractéristique de notre région.

Cliquez sur les images pour des recettes plus complètes !
Traduire »